Calendrier culturel francophone du Grand Toronto

Décembre - Janvier

DLMMJVS
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24

Cliquez sur la date pour connaître les événements importants

Cliquez ici pour soumettre un événement à noter dans ce calendrier culturel et dans le journal L'Express de Toronto

Petites annonces

Vous recherchez du personnel bilingue? Annoncez dans L'Express!
publicite@lexpress.to

Les petites annonces 20$ pour 20 mots :

activités, rencontres, emplois, produits, services, logement, naissances, décès, etc.

Le journal L'Express

«Entreprise de l'année» 2003 décerné par la Chambre économique de l'Ontario

Prix Lyse-Daniels 2001 «pour marquer sa contribution au rayonnement de la langue et de la culture françaises en Ontario», décerné par l'organisme national Impératif français

Prix Jean-Baptiste Rousseaux 1996 pour «honorer les artisans qui ont contribué par leur travail à l'enrichissement de la presse torontoise», décerné par la Société d'histoire de Toronto.

888 avenue Eastern,
Toronto ON M4L 1A3
Tél: 416-465-2107
Fax: 416-465-3778

Pour annoncer vos activités ou services, pour recevoir le journal chez vous, pour nous contacter : info@lexpress.to.


La Deuxième Guerre mondiale racontée par nos anciens combattants

National

Par Annik Chalifour – Semaine du 1 septembre au 7 septembre 2009

La Deuxième Guerre mondiale racontée par nos anciens combattants

De g.à d. Cyril H. Roach, ancien combattant de la Marine, et Richard Petit, chercheur du projet Mémoire

L’Institut du Dominion, organisme d’éducation populaire créé en 1997, a pour mandat de rendre les citoyens canadiens plus actifs et mieux informés grâce à une meilleure appréciation de l'histoire canadienne. En juin dernier, le ministre de Patrimoine Canada, James Moore, a annoncé le lancement d’une série d’événements spéciaux liée à la nouvelle initiative de projet d’histoire orale menée par l’Institut et intitulée «Projet Mémoire: Histoires de la Deuxième Guerre mondiale». Le premier événement s’est déroulé mardi dernier au Royal Canadian Military Institute, sous la forme d’un déjeuner-causerie, visant à reconnaître la participation d’anciens combattants de la région de Toronto au Projet Mémoire. Ted Barris, auteur de la chronologie Juno: Canadians at D-Day, June 6, 1944 était le conférencier invité.

Le Projet Mémoire: Histoires de la Deuxième Guerre mondiale, a pour objectif de documenter la participation du Canada dans la Deuxième Guerre mondiale, à partir de témoignages de milliers d’anciens combattants.

Mardi 25 août, après l’annonce du lancement du Projet, le ministre Moore a aidé à enregistrer les histoires de Frank Cauley, ancien combattant de la Marine royale du Canada qui avait participé aux débarquements du Jour J, et de Sylvio Lemire, de l’Armée canadienne.

Par le biais d’une série d’activités spéciales prévue jusqu’en 2011, l’Institut donnera la chance à des milliers d’anciens combattants de partout au pays, de partager leurs expériences par l’entremise d’entrevues et de numérisation d’artéfacts et d’objets souvenirs.

En recueillant les récits et souvenirs personnels de milliers d'anciens combattants, le Projet Mémoire vise à reconstituer l’expérience canadienne de la Deuxième Guerre mondiale, du point de vue de ceux et celles qui l'ont vécue.

Par l’enregistrement des histoires orales des anciens combattants et la numérisation de leurs objets souvenirs, le Projet donnera accès au récit du rôle du Canada dans la Deuxième Guerre mondiale d’une manière personnalisée. Le Projet Mémoire: Histoires de la Deuxième Guerre Mondiale a été rendu possible grâce au soutien financier de Patrimoine canadien.

Les témoignages des anciens combattants seront présentés dans les deux langues officielles sur le site Internet: www.thememoryproject.com.

Bureau des orateurs

S'appuyant sur des recherches novatrices sur l’opinion publique, des émissions de télévision, productions multimédia, et des activités en salle de classe, l'Institut aspire à permettre à des milliers de Canadiens d'interagir de manière pertinente avec l'histoire, la citoyenneté, les valeurs et institutions du Canada.

Chaque année, l’Institut propose aux enseignants d'histoire d'inviter un ancien combattant dans leur salle de classe, par l'intermédiaire du Bureau des orateurs du Projet Mémoire. 700 visites en classe sont organisées à travers le pays annuellement. Cet automne, un million de jeunes élèves canadiens auront eu l'opportunité d'entendre l'histoire canadienne, via le récit d'un ancien combattant, témoignage de son vécu sur le terrain.

«Nos orateurs, des anciens combattants de tous les âges, peuvent témoigner de leur expérience au cours de la Deuxième Guerre mondiale, mais aussi de la guerre de Corée, en Afghanistan, et de nombreuses autres missions de maintien de la paix», mentionne Marc Chalifoux, directeur exécutif de l'Institut du Dominium.

«La Deuxième Guerre mondiale a transformé le Canada sur les scènes nationales et internationales», ajoute-t-il. «2010 marquera le 65e anniversaire de la fin du deuxième conflit armé mondial, l'Institut offrira à cet effet plusieurs événements de commémoration à caractère éducatif.»

Les écoles et le public sont invités à bénéficier des divers programmes pédagogiques, événements et ressources de l'Institut, visant à encourager les jeunes et moins jeunes à découvrir ou redécouvrir l’histoire canadienne, ses institutions et valeurs démocratiques.

Mémoire, Identité, Démocratie

L'Institut compte un personnel de neuf membres, et des revenus annuels de plus de 1,6 millions $ provenant de diverses subventions des gouvernements, de fondations et d'entreprises.

Toute personne intéressée peut devenir membre de l'Institut du Dominion. En devenant membre, on peut donner son appui aux oeuvres de l’Institut et rester au courant de ses événements et programmes.

Les membres reçoivent le bulletin semi-annuel de l'Institut du Dominion, des invitations aux événements locaux et des informations sur l'Institut. L’adhésion coûte 10 $. On peut se procurer une fiche d’adhésion en composant le 1-866-701-1867 ou en écrivant à staff@dominion.ca.

L'Institut du Dominion souhaite recevoir des idées de la part du public quant à des projets relatifs à son mandat auprès des communautés canadiennes. Vous pouvez faire part de votre projet en complétant la fiche d'expression d'intérêt de l'Institut du Dominion, puis la soumettre par courriel.

Le mandat de l'Institut s'articule autour de trois thèmes principaux: la mémoire, l'identité, la démocratie. «Nous désirons développer davantage de programmes axés sur l'identité et la démocratie, vu que nos activités relatives à la mémoire sont maintenant bien rôdées», dit M. Chalifoux.

L'Institut du Dominion est situé à Toronto, au 183 rue Bathurst, bureau 401.

» Cliquez ici pour accéder à la galerie de photos accompagnant cet article!

Commentaires

bonjour je suis une veuve d'un combatant algerienne a la 2éme guerre mondiale mon mari s'appel BOUZIDI BOUMEDIENE il etait victime d'andicape de cette guerre et j'aimerais bien avoir un plus d'information sur l'adresse de l'hopital aceuiller et la date . dans l'attente d'une reponse je vous remercie bien pour votre comprehension slt

bouzidi kheira 8 mars 2010 08:06

bonjour,moi je suis un fils d un ancien combattant de 35/45 mon pere a participer a la deuxieme guerre mondiale donc a cette epoque etait
militaire francais,ayant combattut pour la patrie ? la France n a t- elle
aucune reconnaissance pour les soldats qui aient combattuts pour elle, meme si quelques annees plutard ces soldats devaient rentrer dans leurs pays d origine.et la tout as coup ils ne possedaient plus la
nationalite francaise mais ou allons nous?aucune reconnaisssance des autoritees francaise qu elle hontes un dehonneurs pour la france toute personnes ayant combattus sur le sol francais sont francais et ils ont des droits en france encore a ce jours

fils d ancien combattant26 mars 2010 12:05

mon pere un ancien combattant de la deuxieme guerre mondiale ,un homme qui a fait la campagne d'italie, de france et d'allemagne,ayant combattut sous le drapeau francais n'a recu aucune reconnaissance de la part du gouvernement francais jusqu'a sa mort en 1970.quelles sont les demarches a faire afin que ses enfants puissent avoir des documents valables pour justifiees sa mobilisation au sain des troupes francaises de 1939 a 1945 . mes salutations

boukachabia abdelaziz 9 novembre 2010 08:34

bonjour,je cherche des rensignement sur mon grand pere"ait ramdane mouhamed ouali",il a passé 2 ans du sevice milataire en 1918 -20 ,en 1939 été rapellé pour participé a la guerre et il n a pas revenu. merci

AIT RAMDANE BOUZID28 décembre 2011 07:46

Commentez

Votre commentaire est envoyé à un modérateur. Il peut s'écouler quelques heures entre votre envoi et l'affichage de votre commentaire sous cet article.

« Retour