Calendrier culturel francophone du Grand Toronto

Octobre - Novembre - Décembre

DLMMJVS
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Cliquez sur la date pour connaître les événements importants

Cliquez ici pour soumettre un événement à noter dans ce calendrier culturel et dans le journal L'Express de Toronto

Petites annonces

Vous recherchez du personnel bilingue? Annoncez dans L'Express!
publicite@lexpress.to

Les petites annonces 20$ pour 20 mots :

activités, rencontres, emplois, produits, services, logement, naissances, décès, etc.

Le journal L'Express

«Entreprise de l'année» 2003 décerné par la Chambre économique de l'Ontario

Prix Lyse-Daniels 2001 «pour marquer sa contribution au rayonnement de la langue et de la culture françaises en Ontario», décerné par l'organisme national Impératif français

Prix Jean-Baptiste Rousseaux 1996 pour «honorer les artisans qui ont contribué par leur travail à l'enrichissement de la presse torontoise», décerné par la Société d'histoire de Toronto.

888 avenue Eastern,
Toronto ON M4L 1A3
Tél: 416-465-2107
Fax: 416-465-3778

Pour annoncer vos activités ou services, pour recevoir le journal chez vous, pour nous contacter : info@lexpress.to.


Les origines de la Révolution tranquille ne seraient pas politiques mais catholiques

Livres

Par Paul-François Sylvestre – Semaine du 29 juillet au 4 août 2008

Les origines de la Révolution tranquille ne seraient pas politiques mais catholiques

Plusieurs historiens ont tendance à décrire la Révolution tranquille comme une volonté politique qui réforme, puis décrète de nouvelles structures étatiques à partir de 1960. Cette approche voit l’histoire du Québec moderne comme un simple processus en vertu duquel une institution religieuse (l’Église catholique) est supplantée par un appareil gouvernemental (État québécois). L’historien Michael Gauvreau est d’un tout autre avis.

Professeur d’histoire à l’Université McMaster (Hamilton), Michael Gauvreau est un spécialiste de l’histoire culturelle et religieuse du Canada. Il a mérité le prestigieux prix Sir John A. MacDonald décerné par la Société historique du Canada pour The Catholic Origins of Quebec’s Quiet Revolution, 1931-1970. La traduction de cet ouvrage magistral vient de paraître aux Éditions Fides et s’intitule Les origines catholiques de la Révolution tranquille.

C’est en se penchant sur l’histoire du Québec des années 1930-1970 et en l’examinant sous une loupe culturelle, plutôt que strictement politique, que Gauvreau a remarqué le rôle central du catholicisme: «une grande part, en effet, du ferment culturel et social, et même de la rhétorique identifiée par les historiens comme propre à la Révolution tranquille, s’inscrit dans des luttes entre des groupes sociaux défendant des visions souvent contrastées du catholicisme».

Selon l’auteur, la Révolution tranquille commence dès les an-nées de la Dépression; elle débute avec la multiplication des mouvements d’Action catholique: Jeunesse étudiante catholique, Jeunesse ouvrière catholique, Jeunesse indépendante catholique, etc. C’est dans cet éventail de courants catholiques qu’un appel au changement se fait sentir, se fait entendre, se fait agissant.

Contrairement aux historiens qui l’ont précédé, Gauvreau évite le piège d’affirmer que l’Église catholique québécoise des années 1930-1960 était a priori traditionnelle, immuable, coupée des gens ordinaires, doctrinaires et foncièrement hiérarchique. L’auteur démontre plutôt que le pouvoir social et culturel de l’Église «n’était ni monolithique ni monopolisé par le clergé, mais éclaté et sujet à un constant recalibrage et à une négociation de tous les instants».

Basant ses observations sur une analyse détaillée, approfondie et rigoureuse des activités des laïcs et des organisations catholiques, particulièrement celles associées aux mouvements de jeunesse catholique, l’historien de Hamilton propose une nouvelle lecture de la Révolution tranquille qui rompt de façon spectaculaire et éloquente avec les interprétations antérieures. Son ouvrage a aussi le mérite d’apporter une contribution importante à l’histoire des jeunes, de la famille, des femmes et de la sexualité au Québec dans le milieu du XXe siècle.

Les origines catholiques de la Révolution tranquille est un essai à lire pour mieux comprendre les transformations vécues par la société québécoise au moment où elle entre dans la modernité. Fort bien documenté, cet ouvrage universitaire renferme pas moins de 1 434 notes de référence.

Michael Gauvreau, Les origines catholiques de la Révolution tranquille, essai traduit de l’anglais par Richard Dubois, Éditions Fides, Montréal, 2008, 464 pages, 39,95 $.

« Retour