Calendrier culturel francophone du Grand Toronto

Novembre - Décembre - Janvier

DLMMJVS
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Cliquez sur la date pour connaître les événements importants

Cliquez ici pour soumettre un événement à noter dans ce calendrier culturel et dans le journal L'Express de Toronto

Petites annonces

Vous recherchez du personnel bilingue? Annoncez dans L'Express!
publicite@lexpress.to

Les petites annonces 20$ pour 20 mots :

activités, rencontres, emplois, produits, services, logement, naissances, décès, etc.

Le journal L'Express

«Entreprise de l'année» 2003 décerné par la Chambre économique de l'Ontario

Prix Lyse-Daniels 2001 «pour marquer sa contribution au rayonnement de la langue et de la culture françaises en Ontario», décerné par l'organisme national Impératif français

Prix Jean-Baptiste Rousseaux 1996 pour «honorer les artisans qui ont contribué par leur travail à l'enrichissement de la presse torontoise», décerné par la Société d'histoire de Toronto.

888 avenue Eastern,
Toronto ON M4L 1A3
Tél: 416-465-2107
Fax: 416-465-3778

Pour annoncer vos activités ou services, pour recevoir le journal chez vous, pour nous contacter : info@lexpress.to.


Bev Oda reçoit le prix citron du gaspillage

National

Par La Presse Canadienne – Semaine du 5 mars au 11 mars 2013

à 11h54 HNE, le 6 mars 2013.

OTTAWA - L'ancienne ministre Bev Oda, avec son jus d'orange à 16 $ et ses hôtels luxueux, a remporté un prix citron soulignant ironiquement le gaspillage effectué dans «l'ensemble de sa carrière».

La Fédération canadienne des contribuables attribue à chaque année des petites statuettes en forme de cochon aux politiciens qui ont, selon eux, dilapidé sans gêne les fonds publics.

Pour la 15e année de cette parodie de gala, la plus importante statuette a été décernée à l'ex-ministre de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), dont les dépenses extravagantes avaient fait les manchettes l'an dernier. Le directeur de la Fédération, Gregory Thomas, n'a pas manqué de souligner que c'est Mme Oda qui rira la dernière puisque, malgré sa démission, elle continuera à toucher ses prestations de retraite du Parlement qui s'élèvent à 52 000 $ par année jusqu'à la fin de sa vie.

Également en lice: le Sénat, qui a coûté aux contribuables 106 millions $ l'an dernier, a été nommé pour le cochon d'or de la «pire performance par une institution dépassée». S'il n'a pas remporté de statuette, son existence n'en est pas moins remise en question cette semaine, alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) a déposé une motion mardi pour réclamer son abolition, sans succès.

Au niveau municipal, la fédération a cité l'ex-ingénieur de la Ville de Montréal Gilles Surprenant, témoin à la Commission Charbonneau, qui aurait reçu 700 000 $ en pots-de-vin au cours des années 2000.

Commentez

Votre commentaire est envoyé à un modérateur. Il peut s'écouler quelques heures entre votre envoi et l'affichage de votre commentaire sous cet article.

« Retour