Calendrier culturel francophone du Grand Toronto

Août - Septembre - Octobre

DLMMJVS
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

Cliquez sur la date pour connaître les événements importants

Cliquez ici pour soumettre un événement à noter dans ce calendrier culturel et dans le journal L'Express de Toronto

Petites annonces

Vous recherchez du personnel bilingue? Annoncez dans L'Express!
publicite@lexpress.to

Les petites annonces 20$ pour 20 mots :

activités, rencontres, emplois, produits, services, logement, naissances, décès, etc.

Le journal L'Express

«Entreprise de l'année» 2003 décerné par la Chambre économique de l'Ontario

Prix Lyse-Daniels 2001 «pour marquer sa contribution au rayonnement de la langue et de la culture françaises en Ontario», décerné par l'organisme national Impératif français

Prix Jean-Baptiste Rousseaux 1996 pour «honorer les artisans qui ont contribué par leur travail à l'enrichissement de la presse torontoise», décerné par la Société d'histoire de Toronto.

888 avenue Eastern,
Toronto ON M4L 1A3
Tél: 416-465-2107
Fax: 416-465-3778

Pour annoncer vos activités ou services, pour recevoir le journal chez vous, pour nous contacter : info@lexpress.to.


Une puissante syndicaliste mexicaine poursuivie pour fraude et corruption

International

Par The Associated Press – Semaine du 5 mars au 11 mars 2013

Une puissante syndicaliste mexicaine poursuivie pour fraude et corruption

à 06h56 HNE, le 5 mars 2013.

MEXICO - La plus puissante syndicaliste du Mexique devra subir son procès pour fraude et corruption.

Elba Esther Gordillo et trois de ses collaborateurs sont soupçonnés d'avoir détourné, vers des comptes bancaires privés, près de 160 millions $ US provenant des coffres du syndicat d'enseignants qu'elle dirigeait depuis 25 ans.

Lundi, le juge Alejandro Caballero Vertiz a estimé que les preuves présentées par les procureurs sont suffisantes pour justifier la tenue d'un procès.

Gordillo a été arrêtée la semaine dernière. Les procureurs affirment qu'elle a utilisé les fonds syndicaux pour réaliser des achats à la boutique de luxe Neiman Marcus, pour défrayer des interventions chirurgicales esthétiques et pour se procurer une demeure luxueuse près de San Diego.

Ces accusations ont suscité la colère au Mexique, où les enseignants sont mal payés et le système d'éducation public souffre d'un sous-financement chronique. Gordillo est parfois présentée comme la femme la plus détestée du Mexique.

Gordillo est passible de 30 ans de prison si elle est trouvée coupable. Son arrestation est perçue comme un coup de semonce tiré par le gouvernement du président Enrique Pena Nieto à l'intention des hommes d'affaires, leaders syndicaux et autres intervenants qui jouissent depuis longtemps d'un pouvoir immense au Mexique.

Commentez

Votre commentaire est envoyé à un modérateur. Il peut s'écouler quelques heures entre votre envoi et l'affichage de votre commentaire sous cet article.

« Retour